LA MAGA: CUADERNOS NOTEBOOKS

AWAKEN TO THE DREAM - DESPIERTA A TUS SUEÑOS

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Rencontre

E-mail Print PDF

Normal 0 21 false false false ES-MX X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tabla normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Rencontre de la nuit des nuits :

Nos jours sous les tilleuls,

la verdure des eaux tièdes glis-

sant du long des corps heureux,

ensommeillés…

Nous trempons les bouts des doigts

dans la mousse des rivières limpides…

Un jour viendra du fond de la mer blanche

revêtir nos pas des fleurs du sable noir,

aux noces des Alpes qui s’oublient

dans le lointain.

Comme ta fièvre, victorieuse après les neiges

d’une fuite sans retour, tu es passé par là, à

travers des portiques illuminés d’un astre plus dur-

able que celui que la nuit trompa mille fois :

l’astre qui fait le jour au dedans de cette même nuit

bouleversée, chassée jusqu’au berceau de l’Amour

sans limites : au seuil de l’innombrable éclair, sans

commencement, sans fin…

« le paisible plaisir de durer »*

* Contrepoint au « dur désir de durer » de René Char…

La Louisiane, été 1979… en me souvenant du vieil ami, longtemps déjà parti sur les ailes d’une perception ouverte à ce qui ne se dit, à un aller sans retour : « el Nagual » Carlos Castaneda.

Last Updated on Saturday, 21 July 2012 03:27